« Charpentes et plafonds peints médiévaux : actualités 2017 », 10e Rencontres RCPPM, 30 septembre 2017, Lagrasse

Les 10e Rencontres de la RCPPM se tiendront le 30 septembre prochain dans l’auditorium de la Maison des Communes de Lagrasse, pour une journée de conférences consacrée aux dernières actualités des plafonds peints médiévaux. Les communications, qui présenteront les dernières découvertes et des travaux en cours, nous conduiront en Occitanie (Béziers, Montpellier, Saint-Polycarpe) et en Auvergne, puis nous remonterons d’Arles jusqu’en Diois, pour terminer la journée au royaume de Valence avec une dernière conférence centrée sur l’apport des sources textuelles dans l’étude du décor domestique.

Rencontres RCPPM 2017 (1)

Pour télécharger le programme de la journée, cliquez ici.

Cette journée sera également l’occasion de découvrir l’exposition photographique « Un patrimoine européen », présentée à l’abbaye de Lagrasse du 1er au 30 septembre 2017, après un premier accrochage au printemps dernier au Vice-rectorat de Teruel (pour découvrir notre article sur l’événement, cliquez ici).

Vous trouverez ci-joint le bulletin d’inscription pour la journée, dont les frais couvriront le buffet du déjeuner qui se déroulera dans l’abbaye de Lagrasse (inscription dans la limite des places disponibles).

Les adhérents RCPPM bénéficient d’un tarif préférentiel, il est néanmoins encore possible de devenir membre de l’association pour l’année 2017. Pour cela merci de remplir ce bulletin d’adhésion et de le retourner avec votre cotisation à l’adresse indiquée.

 

« I jornadas internacionales sobre techumbres medievales pintadas del arco mediterráneo (España, Italia, Francia) », 29-30 mars 2017, Teruel

DIPTICO_PUBLICO_DIGITAL Corregido por Pedro

Les  29 et 30 mars derniers se sont tenues à Teruel (Aragon, Espagne) les « Jornadas internacionales sobre techumbres medievales pintadas del arco mediterráneo (España, Italia, Francia). Las techumbres aragonesas y su lugar dentro del contexto histórico y artístico del sur de Europa en la Edad Media », organisées par Pedro Luis Hernando, professeur d’histoire  de l’art de l’université de Zaragoza. Plusieurs membres de la RCCPM ont pris part aux présentations et aux séances de discussion qui animèrent ces journées, et ont pu à cette occasion admirer l’exceptionnelle charpente peinte de la cathédrale de la ville.

Charpente peinte de la cathédrale Sainte-Marie de Teruel (Aragon, Espagne), XIIIe siècle (© Georges Puchal)

Charpente peinte de la cathédrale Sainte-Marie de Teruel (Aragon, Espagne), XIIIe siècle (© Georges Puchal)

L’évènement fut accompagné d’une exposition photographique « Un patrimonio común europeo. Techumbres medievales pintadas del arco mediterráneo (España, Francia, Italia) », installée dans la salle des expositions du bâtiment du Vice-rectorat de Teruel. L’exposition présentait, sous un format trilingue, vingt panneaux monographiques dédiés à une sélection de charpentes peintes représentatives des trois pays selon un parcours chronologique. L’ensemble des manifestations fut relayé par la presse locale (pour lire l’article du Diario de Teruel sur le sujet, cliquez ici ).

La complémentarité de ces deux évènements permit de questionner les liens, formels comme iconographiques, de ce patrimoine au sein de l’arc méditerranéen, apportant ainsi de nouveaux jalons à leur étude.

Le 25 avril 2017 à 14h : La domestication de l’image : charpentes et plafonds peints en Europe

Nous avons le plaisir de vous inviter à la nouvelle séance de l’atelier Condorcet

« La domestication de l’image: », ce mardi 25 avril, de 14 h à 17h, salle Mariette, à l’INHA (2, rue Vivienne, 75002 PARIS) qui sera consacrée à l’Italie.

Pierre-Olivier Dittmar
Introduction : une anthropologie historique de l’image domestique

Paola Bonfadini
Les couleurs du passé: plafonds peints en Italie du Moyen Age à la Renaissance. Quelques informations préliminaires.

discutant
Patrick Boucheron

La domestication de l’image : charpentes et plafonds peints en Europe

Lombardie, Brescia, Palais Bona (Averoldi), “Fondazione Bresciana di Iniziative Sociali” (Casa di Dio), fin du XVème-début du XVIème siècle

Lombardie, Brescia, Palais Bona (Averoldi), “Fondazione Bresciana di Iniziative Sociali” (Casa di Dio), fin du XVème-début du XVIème siècle, artists locales, Plafond de la Salle du Conseil avec “Putti” (en: PAOLA BONFADINI, Colori di legno. Soffitti con tavolette dipinte a Brescia e nel territorio (secoli XV-XVI), Starrylink, Brescia 2005, p. 58, Photo: Fotostudio Rapuzzi)  ©.

Cet atelier du campus Condorcet a pour horizon une question tout à la fois banale et inédite pour les historiens et les historiens de l’art : depuis quand et où les hommes (en Europe occidentale) placent-ils des images dans leur maison ? Comment, quand, pourquoi et où les images sont-elles entrées dans les demeures ordinaires (distincte de l’église ou du château ou palais de l’aristocratie). Aujourd’hui, le constat est aisé à faire : tableaux sur les murs, chromos, photographies de famille sur la cheminée, autocollants sur la porte du réfrigérateur ornent abondamment les maisons. Mais autrefois ? Nos premières investigations montrent que c’est au XIIIe-XIVe siècle que les maisons des marchands et de l’élite urbaine ont commencé à accueillir un décor abondant : peintures murales, tapisseries amovibles, sols carrelés et surtout charpentes et plafonds peints – l’élément de ce décor qui a le mieux survécu jusqu’à nos jours –.

C’est sur les charpentes et plafonds peints entre le XIIIe et le XVIe siècle (moment où ils changent profondément de nature), que l’Atelier entend se concentrer.

L’objectif est de jeter les bases d’un réseau européen visant à cartographier l’ensemble des charpentes et plafonds médiévaux portant un décor peint. Quatre séminaires espacés de deux mois rassembleront autour d’une personnalité étrangère les chercheurs travaillant sur ce type de structure dont la connaissance renouvelle amplement les connaissances sur la place de l’image dans l’horizon visuel quotidien. Les ateliers aborderont les dimensions structurales et iconographiques de ces plafonds.

Monique Bourin, Pierre-Olivier Dittmar, Philippe Bernardi

« Connaissance, conservation et restauration des plafonds peints médiévaux en Europe : méthodes et approches scientifiques », 9es journées de rencontre du 29/09 au 01/10 2016 à Marseille et Fréjus.

La RCCPM a le plaisir d’organiser, avec le CICRP (Centre interrégional de conservation et restauration du patrimoine), les 9èmes journées de rencontres autour de la « Connaissance, conservation et restauration des plafonds peints médiévaux en Europe: méthodes et approches scientifiques. »

Ces journées auront lieu à Marseille et à Fréjus du 29 septembre au 1er octobre 2016.

La RCPPM est particulièrement heureuse de cette collaboration avec le CICRP, collaboration qui permet de traiter des diverses questions que pose le diagnostic indispensable aux opérations de conservation et restauration des plafonds peints. C’est un des champs d’action auquel la RCPPM souhaite porter toute l’attention nécessaire.

Image3

Programme :

Les problèmes de conservation des plafonds peints médiévaux occuperont les deux premières journées à Marseille. La troisième journée permettra de concentrer l’attention sur le cloître de la cathédrale Saint-Léonce de Fréjus, à  l’intérêt très singulier, tant du point de vue de l’architecture de la charpente, que de l’iconographie et de l’histoire de sa conservation.

Image1

 

 

 

Pour télécharger le programme de ces journées, cliquez ici.

 

 

 

 

Résumés 9e journée

 

Pour télécharger les résumés des communications de Frédéric Mazeran et Frédéric Fiore, Salvatore Lorusso, Jackie Hall et Susan M. Wright, Anne Leturque puis Emmanuel Maurin, cliquez ici.

 

 

 

 

inscription aux journées  :

La RCPPM réserve un tarif préférentiel à ses membres, permettant également de fractionner l’inscription par journées. Si vous êtes membre, vous pouvez télécharger le  bulletin d’inscription ici.

Il vous est encore possible de devenir membre de la RCPPM pour l’année 2016. Pour cela merci de remplir ce bulletin d’inscription et de le retourner avec votre cotisation à l’adresse indiquée.

Le cas échéant, vous trouverez sur le site du CICRP un  bulletin d’inscription pour ces 9èmes journées au montant de 190€ pour l’ensemble des trois journées.

Appel à posters :

En complément des communications, un appel à posters est lancé. Ils feront l’objet d’une exposition et d’une présentation à Marseille le 29 septembre au CICRP et seront présents dans la publication à venir.

Les propositions devront être faites dans les thématiques principales des rencontres :

  • Histoire de l’étude et de la conservation-restauration des plafonds peints médiévaux
  • Plafonds peints médiévaux : dossiers d’actualités
  • Etude, documentation et approches scientifiques pour la connaissance et la conservation des plafonds peints.

Les propositions de poster (titre, auteur(s), résumé d’une ½ page) sont à nous adresser pour accord au plus tard le 31 juillet 2016 . Les posters devront parvenir au CICRP au plus tard pour le 26 septembre ou éventuellement au CICRP le 29 septembre matin.

Pour prendre connaissance de la Fiche technique de réalisation du poster, cliquez ici.

Marges et Marginalia, journée des doctorants – Jeudi 16 juin 2016

Image1

À l’occasion de la journée des doctorants 2016 coorganisée par l’École nationale des chartes et l’École Pratique des Hautes Études ce jeudi 16 juin, intitulée « Marges et Marginalia »,

Delphine Grenet, doctorante à l’Université Paris IV/Centre André-Chastel, et Laura Ceccantini, doctorante à l’Université Paris I/Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, toutes deux membres de la RCPPM, présentent une Analyse les plafonds peints médiévaux à la lumière des marges des manuscrits. 

C’est à 11h40, à l’École nationale des chartes (65 rue de Richelieu, 75002 Paris).

Pour télécharger l’intégralité du programme de cette journée, cliquez ici.

 

 

Séminaire du lundi 4 avril 2016 à l’INP – L’invention d’un nouveau corpus : les plafonds peints du Moyen Age

Modérateur : Cyril Gerbron, docteur en histoire de l’art (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et chargé de cours à l’INP (département des conservateurs)

Au cours des dernières années, une série de découvertes a conduit à repenser largement la place des images dans l’espace domestique au Moyen Âge. Sous les faux plafonds, les badigeons ou la suie qui s’était accumulée au cours des siècles, ce sont des centaines d’images nouvelles qui sont apparues, tantôt simples, tantôt raffinées, mais presque toujours déroutantes pour l’historien. Situées sur les marges des catégories ordinaires de l’histoire de l’art et de l’iconographie, ces images résistent largement à l’interprétation ; dans le même temps ce nouveau corpus, largement conservé dans des demeures privées non-classées, pose une série de défis concernant tant la restauration que la conservation.

A partir d’un ensemble de plafonds méditerranéens des XIVe et XVe siècles, nous montrerons l’intérêt de ce corpus pour analyser l’appropriation de l’image par des milieux toujours plus nombreux à la fin du Moyen Âge, mais aussi les valeurs et les préoccupations des hommes et des femmes qui habitaient entourés de ces représentations.

En dernier lieu nous présenterons plusieurs démarches expérimentales en cours associant des spécialistes et la sociétés civile dans le but de sauvegarder autant que possible ce patrimoine menacé car méconnu.

Infos pratiques

Ce séminaire de recherche est organisé par l’Institut national du patrimoine et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Ecoles doctorales d’Archéologie, d’Histoire et d’Histoire de l’art).

Le séminaire aura lieu à l’institut national du patrimoine (Salle Champollion-Buffon) – 2, rue Vivienne, Paris 2e.

Pour plus d’informations : seminaire.de.recherche@inp.fr

Pour vous assister au séminaire (gratuit et ouvert à tous), merci de vous inscrire auparavant : formulaire d’insription

Communication : « Les programmes héraldiques des demeures patriciennes et seigneuriales du sud de la France à la fin du Moyen Âge » (Laura Ceccantini, Delphine Grenet)

A l’occasion du colloque sur l’héraldique dans les salles d’apparat au Moyen Age et à la Renaissance qui se tiendra du 16 mars au 18 mars 2016 à l’Université de Münster, les plafons peints du sud de la France seront mis à l’honneur grâce à deux doctorantes en histoire de l’art médiéval, membres de notre association, Delphine Grenet et Laura Ceccantini.

1910336_1045416768851053_2217578890244754428_n

Pour en savoir plus sur leur présentation, cliquez ici.

9-11 octobre 2015, 8e Rencontres -colloque international à Lagrasse : du Frioul à l’Aragon, esquisse d’une géographie des plafonds peints

Du 9 au 11 octobre 2015, l’Association de Recherche sur les Charpentes et les Plafonds Peints Médiévaux organise un colloque international à Lagrasse (Aude) :

« Du Frioul à l’Aragon, esquisse d’une géographie des plafonds peints médiévaux »

Image2

Les charpentes médiévales peintes languedociennes sont aujourd’hui mieux connues. Elles participent d’un goût pour ce type de décor, partagé, dans le monde de la Méditerranée occidentale, par les élites nobles et marchandes. Ces décors peints dans les salles d’apparat qui servaient parfois de cours de justice, et étaient en tous cas largement ouvertes à autrui n’étaient pas exclusivement réservés à leurs propriétaires, mais faisaient partie d’une culture commune.

Localiser et caractériser les vestiges connus aujourd’hui, comparer les techniques et les thèmes, du Frioul jusqu’aux pays de la couronne d’Aragon, est l’objet des 8e Rencontres RCPPM qui rassembleront des spécialistes internationaux à Lagrasse, autour de l’exposition «Images oubliées du Moyen Age, les plafonds peints du Languedoc-Roussillon» et du projet de la Maison aux Images.

Pour télécharger le programme de ces rencontres, cliquez ici.

Pour télécharger le bulletin d’inscription au colloque, cliquez-ici.

Reportage photographique du colloque :

Journée d’étude sur « le vocabulaire de la charpente », le 19 décembre 2013 à Perpignan.

Le projet de recherche ARQUIMESA – Textes et documents d’histoire et de civilisation de l’Occident méditerranéen de l’émergence des langues romanes aux sociétés industrielles – a été initié en 2011 et développé au sein du laboratoire CRHiSM (EA 2984), membre de l’Institut des Méditerranées (IDM FED 4164) de l’Université de Perpignan Via Domitia. Une première journée d’étude, le 6 décembre 2012, a été consacrée aux Livres de raisons d’artistes et correspondances de sculpteurs au XVIIIe siècle (publication en cours).

Pour la deuxième journée, la thématique retenue est : Le vocabulaire de la charpente. Le choix de traiter du matériau bois et de sa mise en oeuvre se justifie face à un constat clair : celui d’un paradoxe entre l’importance et l’omniprésence du matériau à l’époque médiévale et moderne et le peu d’études de références qu’on lui a consacrées. La question de la charpente, en comparaison avec le couvrement de pierre, est un thème qui a été très peu abordé. Le terme même de charpente a un sens assez large : il recouvre aussi bien le couvrement (charpente de toit), que les planchers (souvent analysés sous l’angle de leur décor). De multiples questions se posent sur les métiers, les outils, le travail, la mise en oeuvre, les essences de bois utilisées etc., dans les domaines de l’histoire, de l’histoire de l’art et de l’archéologie. Les archives – en particulier – l’édition critique des textes spécifiques concernant les zones occidentales de la méditerranée (Italie, Provence, Catalogne, Languedoc), peuvent contribuer à approfondir notre connaissance du sujet. C’est plus précisément la question du vocabulaire de la charpente qui a été retenue afin d’être développée et discutée. Cette journée se fera donc en partenariat avec le groupe de recherche LIGNA sur « Les charpentes méditerranéennes » (sous la direction de Philippe Bernardi).

Pour consulter ou télécharger le programme de cette journée, cliquez ici.

Colloque International – Montpellier 17-19 octobre 2013 « Images de soi dans l’univers domestique XIIIe – XVIe siècles »

La RCPPM réunit cette année un colloque consacré aux images de soi où les plafonds peints médiévaux seront pensés dans l’ensemble du décor des demeures médiévales, en relation avec le mobilier, le décor des sols et celui des murs. Les plafonds constituent aujourd’hui la source essentielle, souvent la moins mal conservée, de ces décors médiévaux, mais ils ne peuvent se comprendre sans les autres éléments avec lesquels ils forment un tout. Les commanditaires pour qui ces décors ont été composés ont choisi d’y être représentés et ce sont des images d’eux-mêmes, de leurs proches, de leurs réseaux qu’ils ont fait figurer dans leurs demeures, à l’extérieur et à l’intérieur de leurs maisons. Portraits, inscriptions, héraldique s’y associent selon des modalités que le colloque analysera. Une large participation internationale, venue d’Italie, d’Espagne, d’Allemagne et de Suisse, remarquablement francophone, y exposera ses points de vue et en discutera.

Le colloque sera aussi l’occasion de connaître les plafonds peints que recèle la grande ville médiévale qu’était Montpellier.

Pour télécharger le programme des journées, cliquez ici.

Reportage photographique du colloque – par Jeanne Delmar :