Le projet Heraldica Domestica

Dans le cadre du programme national de numérisation et de valorisation des contenus culturels (PNV), la RCPPM lance avec le soutien de la DRAC Occitanie le programme Heraldica Domestica. Destiné à accroître la connaissance sur l’héraldique monumental et les plafonds peints, le projet a pour objectif d’inventorier et d’identifier un ensemble d’armoiries provenant de 25 plafonds appartenant à des ensembles domestiques divers (maison, château et hôtel particulier) répartis sur 7 départements. Le corpus est constitué d’une photothèque rassemblant les campagnes photographiques menées par l’association depuis 2011 et par plusieurs services patrimoniaux des collectivités territoriales, parmi lesquels les Archives départementales de l’Aude, le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine des Pyrénées-Orientales etc. Le programme comprend ainsi un axe recherche destiné à alimenter les bases de données du ministère de la Culture (Pop) avec le concours du Service régional de la connaissance et de l’inventaire des patrimoines – Occitanie et de la base ArmmA (EPHE – Paris). Ce travail sera accompagné d’un axe de valorisation avec la création prochaine d’une rubrique héraldique sur le site internet de la RCPPM et d’ateliers de médiation auprès de classe de 5e en Haute-Garonne.

Plafond de la salle sud avec une série de closoirs armoriés, château de Pomas © Georges Puchal / RCPPM

À terme, ce projet permettra de compléter la cartographie nationale de ce patrimoine et éventuellement de l’élargir à d’autres ensembles héraldiques situés en région Occitanie. Ce travail contribue à connaître et à identifier par l’héraldique les acteurs locaux du Moyen Âge, via des informations sur leurs réseaux (familiaux, amicaux, professionnels et politiques) qu’ils ont souhaité représenter dans les décors de leurs demeures. Ces recherches pourront relier ces lieux à la production emblématique contemporaine (sceaux, manuscrits, plate-tombe) et inscrire ces phénomènes de représentation au sein d’une histoire plus large des territoires.

Le projet est porté par la RCPPM et ses différents membres dont Valérie Dumoulin et Marion Ortiz, grâce au soutien de ses partenaires ArmmA (Armorial monumental du Moyen Âge, EPHE – Paris), le Service régional de la connaissance et de l’inventaire des patrimoines de l’Occitanie (site de Toulouse), le CRH (Centre de recherches historiques), l’Université Sorbonne Nouvelle et l’IUF (Institut Universitaire de France).