Pour une première approche

Les plafonds peints : quésaco ?

 
Les plafonds peints médiévaux apparaissent aux XIIe-XIIIe siècles, d’abord dans des édifices religieux et salles à caractère public, puis dans des espaces domestiques. Ils perdurent jusqu’au début du XVIe siècle.
 
On les trouve notamment en suivant l’arc méditerranéen, de l’Espagne à l’Italie, mais aussi en Suisse, Allemagne et Angleterre.

 

 

Charpente peinte de la cathédrale Sainte-Marie de Teruel (Aragon, Espagne), XIIIe siècle (© Georges Puchal)

Un des closoirs du plafond de Pomas, ©PO Dittmar/RCPPM

 
Ils arborent des décors colorés, représentant souvent des armoiries, des animaux réels ou fantastiques, des petites scènes de la vie quotidienne… Et sont bien souvent teintés d’humour !
 

Sélection de closoirs du château de Capestang. Ceux du bas sont proches les uns des autres et probablement liés. ©Georges Puchal

D’accord, mais… c’est fait comment ?

Les plafonds peints sont composés de différentes pièces de charpenterie :

  • A : Poutre
  • B : Solive
  • C : Console
  • D : Planche de rive
  • E : Closoir (buget, paredal)
  • F : Planche de sous-face
  • G : Linteau couvre-joint
  • H : Faux couvre-joint
  • I : Corniche, cimaise

Vous trouverez davantage de termes équivalents dans le vocabulaire technique.

Graphisme ©Charlotte Devanz, sur les indications de Bernard Sournia @Conservation nationale

Comme on peut le deviner sur ce schéma, ce qu’on appelle « plafond peint » est en réalité… Un plancher ! Il s’agit du dessous du plancher de l’étage supérieur. Oui, mais ici, c’est l’étage inférieur qui nous intéresse, ce qui apparaît comme le plafond de cette pièce, qui n’est cependant techniquement pas un plafond… L’appellation plancher ou plafond est un vrai débat. On utilise actuellement le second terme parce qu’il est plus courant pour nous, mais le terme le plus exact serait celui de charpente de plancher. Il existe d’autres types de charpentes peintes, comme celles à caissons.

Voici le type d’assemblage présent au château de Capestang :

Oui. Mais on parle bien de plafonds peints !

Comment ces plafonds sont-ils peints ? On utilise un mélange de pigments (obtenus à partir d’une plante, d’un minéral, d’insectes…) dilués dans de l’eau et mélangés à un liant (œuf ou colle). Voici quelques exemples de pigments :

  • Bleu : indigo
  • Rouge vif : cochenille
  • Noir : charbon
  • Jaune : orpiment
  • Vert : cuivre oxydé
  • Rouge brun : ocre

La réalisation du décor se fait pour l’essentiel au sol ou sur une table, avant de monter le plafond. Elle suit des étapes précises, comme le montre la vidéo ci-dessous :

Les étapes de la réalisation d’un closoir. ©Service Éducatif et Patrimoine Sud-Hérault. Artiste Michel Hébrard, graphisme et montage Léa Torterotot.

Le décor du plafond se combine avec celui des murs et des sols. Les closoirs sont tout particulièrement travaillés, ce sont eux qui portent les décors les plus complexes.

Pour continuer

Curieux d’en savoir plus ? Sur notre site, vous pouvez consulter la carte interactive des plafonds peints, découvrir l’histoire récente de ces plafonds et bien d’autres choses ! N’hésitez pas à vous plonger dans les ouvrages ci-dessous :

Bibliographie

L’ouvrage de référence comporte deux tomes:

Le premier présente un bâtiment dont la restauration a fait date :

Girard A., La maison des Chevaliers de Pont-Saint-Esprit, La demeure des Piolenc, Conseil général du Gard, t. 1, 2001, pp. 67-68.

et le second rassemble les informations disponibles au moment de la publication (en 2000) sur l’ensemble des plafonds peints connus en France :

Mérindol Ch. de, La Maison des Chevaliers de Pont-Saint-Esprit. Tome 2. « Les décors peints. Corpus des décors monumentaux peints et armoriés du Moyen-Age en France ». Conseil Général du Gard, Nîmes, 2000, 474 p.

Plus récemment, la RCPPM a publié :

Aux sources des plafonds peints médiévaux. Provence, Languedoc, Catalogne, études réunies par Philippe Bernardi et Jean-Bernard Mathon, Capestang, RCPPM, 2011, 269 p., 87 illustrations.

Plafonds peints médiévaux en Languedoc, Actes du colloques de Capestang, Narbonne, Lagrasse, 21-23 février 2008, études réunies par Monique Bourin et Philippe Bernardi, Presses Universitaires de Perpignan, Perpignan, 2009, 249 p, 110 illustrations.

L’ouvrage est aujourd’hui épuisé ; il est disponible en cliquant ici : Plafonds peints médiévaux en Languedoc

En 2011, dans la collection DUO publiée par la Direction Générale des Affaires Culturelles du Languedoc-Roussillon (DRAC), est sorti, rédigé par la RCPPM :

Images oubliées du Moyen Age. Les plafonds peints du Languedoc-Roussillon, Montpellier, DRAC, 2011

L’ouvrage est d’une part disponible gratuitement à la DRAC du Languedoc-Roussillon (5 rue de la Salle L’évêque, Montpellier) ou auprès de la RCPPM (frais de port à acquitter) : plafondspeints@sfr.fr
Il est également téléchargeable ici : Images oubliées du Moyen Age

A destination des enfants, mais aussi des grands curieux de découvrir les plafonds peints de façon plus légère, la RCCPM propose cet ouvrage élaboré avec la DRAC Occitanie, de la collection Duo découvertes-jeux :

Le château de Capestang, un plafond plein d’images, Montpellier, DRAC, 2020

Disponible gratuitement à l’accueil de la DRAC Occitanie, il est également téléchargeable ici : Le château de Capestang, un plafond plein d’images. Il s’agit de la nouvelle version du Duo enfant déjà proposé par la DRAC et la RCPPM, centré autour du plafond de Capestang. N’hésitez pas à aller découvrir les actions menées pour mettre en valeur les plafonds peints de la région !

Pour une approche plus technique sur la conservation et la restauration des charpentes peintes :

Plafonds peints médiévaux en Europe. Connaissance, conservation et restauration : méthodes & approches scientifiques, sous la direction de Monique Bourin et Roland May, Actes des 9e Rencontres de la RCPPM, Marseille-Fréjus, 29 septembre-1er octobre 2016, CICRP, 2019 (publication en ligne).

Et pour aller un peu plus loin, le catalogue de l’exposition Tabulae Pictae (2013) : D’Arcano Grattoni Maurizio, TABULAE PICTAE, Pettenelle e cantinelle a Cividale fra Medioevo e Rinascimento, catalogo della mostra, Cividale del Friuli, Palazzo de Nordis, dal 13 luglio 2013 al 29 settembre 2013, Milano, Silvana Editoriale, 2013.