Plafonds peints de Narbonne, un nouvel ouvrage de la collection DUO vient de paraître !

En Janvier 2016, dans la collection DUO publiée par la Direction Générale des Affaires Culturelles du Languedoc-Roussillon (DRAC), est sorti, rédigé par Monique Bourin et Georges Puchal :

Plafonds peints de Narbonne, Montpellier, DRAC, 2016

 

Aux premiers rangs des grandes villes méditerranéennes, la richesse médiévale de Narbonne la désigne pour abriter quelques-uns de ces plafonds peints dont prélats, nobles et riches marchands aimaient, à partir du milieu du XIIIe siècle, à faire décorer leurs châteaux et leurs demeures. Imagine t-on aujourd’hui que derrière des murs aux enduits fatigués se cachent des maisons médiévales, maintes fois subdivisées et profondément altérées ? Imagine-t-on aussi que certaines nobles façades du XVIIIe siècle habillent des demeures médiévales dont les plafonds aux images drolatiques et vigoureuses furent recouverts de stucs ouvragés ? Tous les quartiers anciens de Narbonne ont révélé des trésors insoupçonnés, encore en petit nombre. Le plafond de la maison des infirmières, rue Rabelais, a été restauré en 2008 : il a permis de retrouver l’éclat d’une iconographie très riche, inattendue, témoin du rang et des ambitions de son propriétaire à l’extrême fin du Moyen Age. En 2011 se révélait qu’une maison, apparemment banale, avait longtemps été la somptueuse maison du consulat du bourg. Outre des découvertes récentes dans la ville, au palais épiscopal, le plafond de l’aile de la Madeleine, qui semblait si bien connu, même s’il n’avait guère été mis en valeur, a apporté son lot de nouveautés et d’énigmes et mérite une nouvelle attention.

L’ouvrage est  disponible gratuitement à la DRAC du Languedoc-Roussillon (5 rue de la Salle L’évêque, Montpellier), téléchargeable sur leur site internet,  ou auprès de la RCPPM (frais de port à acquitter) : plafondspeints@sfr.fr.
Il est également téléchargeable en cliquant sur l’image ci-dessous :

Image2

Les auteurs, Monique Bourin, professeur émérite à l’université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne et Georges Puchal, ancien responsable multimédia au centre des Monuments nationaux, consultant en médiation du patrimoine, ont  présenté l’ouvrage mercredi 10 février à 18h30 à la salle des Synodes du Palais des Archevêques de Narbonne.

Image1

 

Le 6e volume des Quaderns du Musée épiscopal de Vic est enfin disponible !

Le sixième volume des Quaderns del Museu Episcopal de Vic vient de paraître. Il est entièrement consacré à l’étude des plafonds peints médiévaux :

« Les différents articles, précédés de trois réflexions générales placées en tête du volume (les sources documentaires, l’analyse des pigments et la réflexion historiographique), présentent de nombreux ensembles ou vestiges de plafonds peints médiévaux, conservés d’un côté et de l’autre côté des Pyrénées. […] Ce volume est complété par le catalogue des vestiges de plafonds peints médiévaux conservés au Musée [épiscopal de Vic]. »p.8.

Pour consulter le sommaire de l’ouvrage, cliquez ici.

Vous pouvez dès à présent vous procurer cet ouvrage auprès de la RCPPM :

– au prix de 20€ (frais de port inclus à destination de la France métropolitaine) ;

– ou au prix de 15€ (frais de port en sus à destination de l’étranger).

Pour effectuer votre commande, merci de nous contacter à cette adresse: plafondspeints@sfr.fr

 

Publication : Images oubliées du Moyen Age. Les plafonds peints du Languedoc-Roussillon

Quatrième de couverture :

Depuis une trentaine d’années, en même temps que se découvrait l’intérêt pour une histoire du cadre de vie, les plafonds peints des grandes demeures médiévales ont été tirés de l’oubli. Dans un décor d’ensemble d’un grand raffinement, de feuillages et de fleurs, s’insère une multitude de planchettes portant de décors très variés. Des blasons, parmi lesquels celui du maître des lieux, des animaux réels et fantastiques, des portraits et des scènes variées, souvent scatologiques ou crues, parfois violentes, y figuraient. La vanité du commanditaire et le rire y occupent une grande place. L’image, jusqu’alors réservée aux églises, est ainsi entrée dans la maison.

Cet art décoratif a ses règles propres : le trait et les couleurs doivent ressortir malgré la distance et le faible éclairage. Des peintres excellents mais anonymes, y ont travaillé avec leur atelier. Des mains moins expertes aussi.

Ces plafonds en images sont passés de mode ; les années les ont recouverts de suie ; des badigeons les ont occultés. On les retrouve aujourd’hui, tout particulièrement en Languedoc-Roussillon : historiens, architectes, restaurateurs se rassemblent à leur chevet pour en faire partager les splendeurs imaginatives.

L’ouvrage est disponible gratuitement à la DRAC du Languedoc-Rousillon (5 rue de la Salle L’évêque, Montpellier) ou auprès de la RCPPM (frais de port à acquitter) : plafondspeints@sfr.fr

Aussi, l’ouvrage est désormais accessible en ligne sur notre site internet dans la rubrique « Un patrimoine à découvrir – Pour une première approche« .