« Images du royaume de France au Moyen Age. Décors monumentaux peints et armoriés. Art et histoire  » : le nouvel ouvrage de Christian de Mérindol vient de paraître !

Christian de Mérindol vient de publier son nouvel ouvrage intitulé Images du Royaume de France au Moyen Âge. Décors monumentaux peints et armoriés. Art et histoire aux éditions du Conseil Général du Gard (286 pages). La préface de l’ouvrage est de Michel Pastoureau.

Pour consulter la liste des riches publications de Christian de Mérindol et connaître les documents écrits par cet auteur disponibles à la bibliothèque de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (I.R.H.T. – C.N.R.S. UPR 841), cliquez ici.

 

Journée d’étude sur « le vocabulaire de la charpente », le 19 décembre 2013 à Perpignan.

Le projet de recherche ARQUIMESA – Textes et documents d’histoire et de civilisation de l’Occident méditerranéen de l’émergence des langues romanes aux sociétés industrielles – a été initié en 2011 et développé au sein du laboratoire CRHiSM (EA 2984), membre de l’Institut des Méditerranées (IDM FED 4164) de l’Université de Perpignan Via Domitia. Une première journée d’étude, le 6 décembre 2012, a été consacrée aux Livres de raisons d’artistes et correspondances de sculpteurs au XVIIIe siècle (publication en cours).

Pour la deuxième journée, la thématique retenue est : Le vocabulaire de la charpente. Le choix de traiter du matériau bois et de sa mise en oeuvre se justifie face à un constat clair : celui d’un paradoxe entre l’importance et l’omniprésence du matériau à l’époque médiévale et moderne et le peu d’études de références qu’on lui a consacrées. La question de la charpente, en comparaison avec le couvrement de pierre, est un thème qui a été très peu abordé. Le terme même de charpente a un sens assez large : il recouvre aussi bien le couvrement (charpente de toit), que les planchers (souvent analysés sous l’angle de leur décor). De multiples questions se posent sur les métiers, les outils, le travail, la mise en oeuvre, les essences de bois utilisées etc., dans les domaines de l’histoire, de l’histoire de l’art et de l’archéologie. Les archives – en particulier – l’édition critique des textes spécifiques concernant les zones occidentales de la méditerranée (Italie, Provence, Catalogne, Languedoc), peuvent contribuer à approfondir notre connaissance du sujet. C’est plus précisément la question du vocabulaire de la charpente qui a été retenue afin d’être développée et discutée. Cette journée se fera donc en partenariat avec le groupe de recherche LIGNA sur « Les charpentes méditerranéennes » (sous la direction de Philippe Bernardi).

Pour consulter ou télécharger le programme de cette journée, cliquez ici.