Lagrasse (Aude) : découverte d’un nouveau plafond peint.

Le 3 Octobre 2013 à 16 heure 02, un plafond plâtré d’une maison située rue des deux ponts, à côté de la Poste de Lagrasse, a été percé. Un nouveau plafond peint apparaît au rez-de-chaussée.

Actuellement, 13 closoirs en très bon état sont visibles: six armoiries dont celles de la famille des Lévis et des Médicis, deux marques de marchands, un bestiaire composé d’un magnifique cerf, d’une licorne, de deux chiens (?) d’un  dragon (?) et d’une brebis (?).

Les photos, prises sur le vif avec un smartphone, ne rendent pas la qualité d’exécution ni l’état de conservation exceptionnel des décors du plafond. Le relevé photographique est à faire.

            Poutres, solives et merrains sont en bois brut. Les closoirs, les couvre-joints et faux-couvre-joints, les baguettes d’angle, les planchettes de bordures peints sont en place. A noter un décor original de croisillons sur les planchettes de bordures basses. Les cimaises et les planchettes de bordure basse ont disparu, démontées lors de la pose du faux plafond.

         Le dégagement complet du plafond est dans l’attente de l’accord du propriétaire. Il est prévu, dans le projet de réhabilitation de la maison, la création d’un escalier dans cette pièce pour accéder à l’étage (donc avec percement du plafond peint).

         La commune a fait valoir au propriétaire l’intérêt et la plus value qu’apporte cette découverte à sa propriété foncière qui doit rester intacte. D’autant plus que les premières observations laissent entrevoir que le plafond s’étendait sur le couloir et la pièce située dans le prolongement de la façade de la rue des deux ponts.

On peut estimer qu’il y aurait une quarantaine de closoirs sur trois poutres de mur à mur (sans compter les prolongements possibles). C’est le troisième plafond peint mis au jour dans le même îlot que la « Maison Sibra ». Il permettra donc de comparer les structures, les styles et les figurations peintes avec les autres plafonds de l’îlot. D’autant que les décors semblent être de très proches « cousins » de ceux de la Poste et de la « Maison Sibra ». Il semble que l’on puisse dater ces trois plafonds du début du 16e siècle avec de légères différences de style.

         En observation depuis plusieurs années, cette maison ainsi que les constructions adjacentes ont été achetées par un propriétaire privé, qui a lancé un programme immobilier. C’est dans cet ensemble immobilier que la Poste de Lagrasse loue ses locaux à ce propriétaire.

Le plafond en stuc et plâtre du 19 ou 20e siècle qui le recouvrait, était bâti sur un tressage de roseaux. Les premiers travaux ont consisté à décroûter l’ensemble des enduits extérieurs et intérieurs; les récents travaux consistent à sonder les plafonds pour y pratiquer des circulations verticales et arrêter définitivement le projet de réhabilitation.

Aucune de ces constructions n’a fait l’objet d’une protection MH.

         La commune vient de lancer un relevé topographique complet de l’ilot « Sibra » pour déterminer l’emprise de l’hôtel particulier qui devait contenir à la Renaissance, la « maison Sibra ».

Jean-Pierre Sarret.                                                                         9 Octobre 2013.

Le programme Policrom – Instituto del Patrimonio Cultural de España

          Depuis 2010, l’Instituto del Patrimonio Cultural de España (IPCE) a organisé, coordonné par Mme Ana Carrassón López de Letona, un programme consacré à l’étude des plafonds mudejars, en vue de mettre au point les bonnes pratiques de restauration et conservation. Ce programme, nommé Policrom, a donné lieu à deux réunions organisées à Madrid en 2010 et 2011. Un article consacré au très  intéressant alfarje Tanto Monta de Huesca, rédigé par Mme Carrassón et paru dans le numéro 6 de la revue Informes y trabajos du Ministère espagnol de la Culture, donne un excellent aperçu des méthodes que l’IPCE souhait voir mises en oeuvre. L’intérêt parallèle de l’IPCE et de la RCPPM pour les charpentes peintes a décidé Mme Carrassón et Mme Barrió à venir participer aux 6èmes  journées de la RCPPM au mois d’octobre dernier. À la suite de ce contact, en accord avec la DRAC de Languedoc-Roussillon, une collaboration va se mettre en place. Des représentants de la RCPPM participeront notamment aux prochaines journées du programme Policrom. La collaboration prévoit déjà une réflexion pour la constitution d’une base de données commune.

Voici en images la présentation du projet Policrom effectuée par Ana Carrassón López de Letona et Maïte Barrió lors des 6e rencontres de la RCPPM, qui ont très chaleureusement accepté sa diffusion sur notre site internet. Pour la découvrir, cliquez ici.

Journées d’études de l’IPCE sur la conservation et la restauration des plafonds en Espagne :

En décembre 2010, l’Instituto del Patrimonio Cultural de España a organisé des journées d’études consacrées à la Conservation et à la Restauration de Plafonds en Espagne : « Jornadas de Conservación y Restauración de Techumbres en España ». Pour visualier le programme, cliquez ici.

En octobre 2011, suite aux rencontres de l’année précédente, l’Instituto del Patrimonio Cultural de España a de nouveau organisé trois journées d’études sur la Conservation et la Restauration de Plafonds en Espagne : « Jornadas de Conservación y Restauración de Techumbres en España ». Pour visualiser le programme, cliquez ici.